Introduction

Cette page veut initier le lecteur à un outil qui permet de produire assez rapidement des cartes simples contenant des toponymes ou des sites de l’âge du Bronze Moyen ou Récent de Haute-Mésopotamie grâce au programme QGIS. Cette initiation cherche à donner un premier aperçu. Elle permet à l’utilisateur de se faire une première idée des possibilités mais ne remplace pas le travail professionnel cartographique avec utilisation extensive des SIG.

Cette introduction est organisée en trois parties :

  1. Installation du programme Quantum GIS (QGIS)
  2. Choix des lieux qui doivent figurer sur la carte
  3. Importation de cette sélection en QGIS

Le §1 ne se fait qu’une seule fois lors de la première utilisation. Si le programme QGIS est déjà installé sur votre ordinateur comme décrit ci-dessous, vous pouvez directement poursuivre dans le §2.

Nous souhaitons néanmoins commencer par un petit avertissement de nature générale.
– QGIS est un programme basé sur SIG très complet avec des possibilités plus larges que celles présentées ci-dessous. Pour cette raison il est possible que le téléchargement ou l’utilisation de ce programme prennent un peu de temps, selon la qualité du réseau internet ou les capacités de votre ordinateur. Veuillez donc vous armer de patience.
– Par ailleurs, dans le cadre de l’utilisation de QGIS évitez d’utiliser des espaces vides ou des signes spéciaux (signes accentués, symboles, chiffres, trémas, …) dans les dénominations de vos fichiers.
Une fois ces deux contraintes nommées, vous pouvez passer à la production de vos propres cartes.

Rappelez-vous les quelques consignes pour des cartes bien faites :
Une carte doit poursuivre un but clairement déterminé, annoncé dans son titre ou dans sa légende.
Elle doit disposer d’une échelle, indiquer le nord ainsi que des métadonnées concernant les coordonnées géographiques et la projection.
N’oubliez pas d’indiquer dans la légende le sens des symboles que vous aurez utilisés.

1. Installation du programme Quantum GIS (QGIS)

Veuillez télécharger le programme libre de droits QGIS 3.0 de la page web QGIS : QGIS Download. Installez le programme en ouvrant le fichier téléchargé. Suivez les instructions d’installation. Puis téléchargez le fichier-zip: Textelsem Data Package. Dézippez le fichier en le déposant sur votre ordinateur dans un dossier créé par vous mais sans utilisation d’espaces vides ou des signes spéciaux. Par la suite, n’intervenez que dans le dossier ”my_data”. Vous pouvez y ajouter ou enlever des fichiers, sous fichiers, etc. Utilisez ce dossier pour gérer vos propres données selon vos besoins.

2. Choix des lieux qui doivent figurer sur la carte

Dans l’espace de travail virtuel développé par nos soins, vous pouvez sélectionner des sites que vous souhaitez faire figurer sur la carte. Cliquez sur le ”+” à droite d’un toponyme pour l’ajouter à la liste à exporter.

Notre application offre en haut à gauche des possibilités de filtrage pour pouvoir procéder à une sélection selon des critères archéologiques ou philologiques. Elle dispose d’une fonction de recherche basée sur l’algorithme Levenshtein, permettant de retrouver des toponymes malgré des variantes de notations de ces dernières. Vous pouvez également obtenir des sites en cliquant sur la carte.  Si vous cliquez sur ”add all” tous les lieux filtrés sont ajoutés au fichier export, le ”+” n’ajoute que le lieu sélectionné.

Tout en haut à gauche vous pouvez passez de l’onglet ”Overview” à l’onglet ”Export” et l’inverse. ”Export” vous permet de voir ce que vous avez déjà sélectionné. Dès que vous avez terminé la sélection des toponymes à exporter, vous pouvez passer à l’enregistrement dans un fichier. Vous aurez plus tard (voir §3) besoin de ce fichier pour télécharger ces données via QGIS et procéder à l’établissement de votre carte. Pour l’enregistrement de votre sélection allez dans l’onglet ”Export”, vérifiez la liste et sélectionnez l’affichage des toponymes (noms anciens ou modernes), donnez un nom à votre fichier et cliquez sur ”download”. Nous conseillons très vivement de placer ce fichier dans le dossier ”my_data”.

3. Importation de cette sélection en QGIS

Une fois que vous avez terminé l’installation, vous pouvez lancer le programme en ouvrant le fichier ”textelsem_map_template.qgs” dans le fichier dézippé TEXTELSEM mentionné au §1. Choisissez à gauche dans l’onglet ”Layer” les informations que vous souhaitez faire figurer sur votre carte. Dans l’onglet ”Basemaps” vous pouvez choisir un arrière-plan tout prêt. Dans l’onglet ”HIGEOMES data” vous pouvez ajouter d’autres éléments, comme les rivières ou éventuellement la totalité des toponymes disponibles.

Sous l'onglet "User Data" vous pouvez afficher les toponymes TEXTELSEM sélectionnés par vos soins. Vous pouvez ajouter dans QGIS autant de fichiers que vous souhaitez et que vous avez exportés depuis votre espace de travail virtuel présenté dans le §2, en les faisant glisser grâce à la souris (ou trackpad). En double-cliquant sur le calque correspondant – un calque étant un fichier – vous pouvez changer l'affichage des données. Vous pouvez changer les principaux critères d'affichage dans l'onglet “Darstellung”, c'est-à-dire “représentation”. Vous pouvez ajouter ou modifier du texte dans l'onglet “Beschriftung”. Choisissez dans cet onglet "Diesen Layer beschriften" et sélectionnez ensuite dans le menu, juste au-dessous, soit "Name" pour le toponyme HIGEOMES, soit "description" pour le nom que vous avez choisi dans votre export.

Bon travail !

 

 

 

 

 

Aller au haut